Houcine Slaoui - Lamarikan ( Les Americains ) (The American )

Disclaimer: "I have no claim on this video. All rights reserved by copyright owners".
- Copyright Disclaimer under Section 107 of the Copyright Act 1976, allowance is made for "fair use" for purposes such as criticism, comment, news reporting, teaching, scholarship, and research.
- Fair use is a use permitted by copyright statute that might otherwise be infringing.
- Non-profit, educational or personal use tips the balance in favor of fair use.

دخلت الماريكان الناس تقوات والنسا علينا جارو
المجوجات دارو السباب على رجالاتهم غابو
أشحال من هي معشوقة دارو ليها الشان
الأمريكان
تسمع غير أوكي أوكي هذا ما كان
في الكوتشي مع الطوبيس ما لقيت نوبتي
يمين وشمال ما تسواشي كلمتي
حتى من الفيلو- طاكسي دارو ليها الشان
الأمريكان
تسمع غير أوكي أوكي هذا ما كان
فرقو الفنيد، افليو زادو اشوينكوم
حتى الغبرة والحمير زادو البومبوم
حتى من العجايزات اليوم، يشربو الروم
الأمريكان
تسمع غير أوكي أوكي كامان باي باي



Houcine Slaoui avait adopté un style éclectique dans son traitement des gammes, rythmes et styles marocains; il cherchait comme tout "hlayqi" (chanteur ambulant de la halqa) à satisfaire tous les goûts et choisissait de chanter "à la manière de..." en intégrant tous les genres régionaux dans un moulage tout personnel.
Il utilisa, de ce fait, un nombre important de gammes et de rythmes marocains mais également des modes de la chanson arabe d'Orient, qu'il stylisait et conditionnait par le rythme et le parler marocain.
Dans ce sens, la chanson de Houcine Slaoui peut être considérée comme une phase médiane entre la chanson populaire folklorique "ahâzîj" et le style élaboré de la chanson dite "moderne".
Le lien que Slaoui entretenait avec une thématique populaire imposait des limites à sa mélodie et à ses choix en matière de composition; pourtant il conférait à celle-ci une touche de vivacité et de vigueur; sa chanson qui était souvent musicalement monothématique procédait par des répétitions dont ne se lassaient pas les auditeurs à cause de la variété des tons que devaient comporter le texte poétique et sa prosodie.
Slaoui était surtout le témoin d'une époque mouvementée et d'une génération qui avait connu les affres de la Seconde Guerre mondiale ainsi que ses retombées sur les colonies françaises: mobilisation des forces vives pour les fronts européens, disette et rationnement dans tout le territoire chérifien, bouleversement des habitudes et changement de mœurs consécutifs au contact brutal avec les populations occidentales; on n'avait, pour comprendre cela, qu'à écouter les deux célèbres "Hdi Rassek" (faites attention) et "Al Mirikan" (les Américains).
L'Histoire réservait pourtant une fin tragique à l'artiste; on ne sait pas de quoi il était mort, mais il avait en tout cas souffert d'un mal terrible; ce qui avait alimenté à son sujet une légende de martyr qui pouvait nous rappeler celui des authentiques artistes romantiques du XIXème siècle. Etait-il vraiment empoisonné pour une raison mystérieuse, aurait-il été l'objet d'une intrigue de femmes, ou était-il victime d'une overdose ? Étrange destin.
Mais ne mérite-t-il pas encore le titre réhabilitant d'artiste du peuple?"

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite.com - Signaler un contenu illicite.